Monument élevé au Général Travot. Retour Retour
Œuvre crayon lithographique, Deveria (Achille-Jean-Marie), imprimée chez Lemercier, 1838. Travot est représenté tenant à la main une feuille sur laquelle est écrit : "Travot pacificateur de la Vendée ". Sur le socle "Le général Travot, H. Maindron ". Refusée par le jury au Salon de Paris de 1836, cette statue en bronze a été inaugurée le 26 août 1838 à la Roche-sur- Yon. L'affiche de souscription comportant la liste des personnes qui ont participé à l'érection de ce monument, est conservée aux Archives Départementales de la Vendée (cote T.369). Cette œuvre a été envoyée à la fonte par les Allemands lors du second conflit mondial (1944). Jean-Pierre Travot. Né à Poligny en 1767, mort à Chaillot en 1836. Engagé dans un régiment d'infanterie (1786), il prend part aux campagnes révolutionnaires. Vainqueur de Charette à la Brussière (janv. 1796), il le fait prisonnier (mars 1796). Général de division (1805), il participe aux guerres de l'Empire. Après avoir remporté les victoires d'Aizenay et de Saint-Gilles (mai 1815), il livre bataille à Rocheservière et pacifie le marais vendéen. Pair de France en 1815, il se retire à Lorient après l'abdication de Napoléon V. Arrêté en 1816, condamné à vingt années de réclusion, il est interné au Fort de Ham. Atteint de folie, il est gracié en 1819.