Le Chevalier de Charette. Retour Retour
Héros de la Vendée, illustre défenseur de la foi de tes pères et du trône de tes Rois, salut ! Que le Dieu des armées veille à jamais sur toi, qu'il guide ton bras à travers les bataillons de tes nombreux ennemis, qui, marqués du sceau de ce Dieu vengeur, tomberont dispersés comme la feuille que le vent du nord a frappée ! Et vous, immortels Vendéens, fidèles conservateurs de l'honneur des Français, dignes compagnons d'armes d'un héros ; guidés par lui, relevez le temple du Seigneur et le trône de vos Rois ; que le méchant périsse, que sa race s'efface ; alors que la paix bienfaisante renaisse, et que la tige antique des lis, que la tempête avoit courbée, se relève du milieu de vous plus brillante et plus majestueuse. Brave Charette, honneur des chevaliers français, l'univers est plein de ton nom ; l'Europe étonnée te contemple, et moi je t'admire et te félicite. Dieu t'a choisi, comme autrefois David, pour punir les Philistins ; adore ses décrets, attaque, frappe, et la victoire suivra tes pas. Tels sont les voeux d'un soldat qui, blanchi aux champs d'honneur, vit constamment la victoire couronner la confiance qu'il avoit placée dans le Dieu des combats. Gloire à Dieu ! car il est la source de toute gloire. Gloire à toi ! car il te chérit." A Varsovie, le 1er octobre 1795.