Les Croisades. Retour Retour
Entre 1095 et 1270, huit croisades se succèdent pour la terre sainte. La religion chrétienne est née en Palestine et c'est à Jérusalem que se trouve le tombeau du Christ (Le Saint-Sépulcre). Le 27 novembre 1095, dans son discours "L'appel de Clermont", le pape Urbain II (1042-1099) demande aux chevaliers de délivrer la Terre Sainte pour permettre aux chrétiens d'effectuer leur pèlerinage. Certains paysans veulent participer à la libération de Jérusalem. En 1096, la première croisade populaire emmenée par Pierre l'Ermite (1053-1115) et Gautier Sans-Avoir (****-1096) est mal organisée et sera écrasée par les Turcs. Le 15 Juillet 1099, des chevaliers armés et obéissant entre autres à Godefroy de Bouillon (1058-1100), s'emparent de la ville sainte. En 1187, les musulmans (appelés infidèles puisque non-chrétiens) reprennent Jérusalem. Le roi d'Angleterre, Richard Cœur de Lion (1157-1199) et le roi de France Philippe Auguste (1165-1223) mènent une nouvelle croisade, mais échouent à reconquérir la ville. D'autres croisades suivirent, qui se solderont par des défaites. En 1270, les croisés abandonnent définitivement la Terre Sainte. Ces deux siècles d'affrontements ont creusé un énorme fossé entre Chrétiens et Musulmans.