La Roseraie Retour Retour
Peut-être avez-vous aperçu, ici ou au Grand Parc, deux tuiles type tige de botte assemblées l'une à l'autre, ou encore un petit tronc d'arbre percé de trous dans tous les sens ? Ce sont des nichoirs à coccinelles ! Nous le savons bien, "On a toujours besoin de plus petits que soi". Alors les coccinelles au Puy du Fou, les jardiniers les domptent pour s'en faire des complices mangeuses de pucerons qui fragilisent par exemple les rosiers et apportent la maladie. Les larves de coccinelles se nourrissent de pucerons. Les larves sont récupérées dans les nichoirs se réfugient les coccinelles. Ces larves sont déposées sur les rosiers, et évitent ainsi d'utiliser des insecticides. La nature animale, avec l'aide des jardiniers du Puy du Fou, fait le reste au fil du temps, et crée un équilibre.