Secret de la Lance. Retour Retour
Au XIVe au XVIe siècle, l'échauguette (ou eschauguette, eschargaite ou escharguettes, escargaite, eschelgaite, esgaritte, garite, pionnelle, maisoncelle, centinelle, hobette) désignait la sentinelle. Le terme désigne aussi une petite construction destinée à abriter, dans un château fort, le veilleur. Cette petite tourelle qui couronne le décrochement d'un mur de fortification ou les coins d'une tour carrée et permettant de surveiller les abords. Elles sont couvertes et munies d'une saillie sur un angle, le long d'une courtine, de manière à offrir un flanquement (Angle de tir ou de vue) destiné à faciliter la surveillance. La base s'appelle "Cul-de-lampe" et possédait un mâchicoulis. Les défenseurs pouvaient ainsi laisser tomber des pierres verticalement.