Le Modillon. Retour Retour
Le patrimoine ne se résume pas aux architectures d'édifices majestueux, mais aussi dans la richesse des détails qu'il faut prendre le temps de découvrir, d'admirer et de décrypter. Le mot modillon vient de l'italien "modiglione" , du latin dérivé de "mutulus" qui signifie "corbeau" C'est un ornement sculpté (finement ou grossièrement) disposé régulièrement servant de support mineur (illusion d'optique) à une corniche, un avant-toit, un balcon. Ces motifs sculptés partir de blocs de pierres sombres et dures de type granitique ou volcanique (plus résistant à l'usure du temps et des intempéries), représentent généralement des têtes d'hommes, d'animaux. On y retrouve aussi l'âme d'une époque avec des figurations fantaisistes, pittoresques ou monstrueuses, délicates ou rudimentaires révélant l'inspiration, les convictions, l'humour ou le mécontentement du sculpteur. Les commanditaires de grands édifices (les souverains, les religieux, les architectes) ont toujours voulu laisser une traces dans le temps, Les sculptures et modillons constituent une preuve leur passage. Cependant, à cette époque, les ouvriers sculpteurs étaient payés à la pièce avec beaucoup de retard. Les ouvriers utilisaient ces pierres pour exprimer leur rancœur. Une fois la pierre posée à 15 ou 20 m de hauteur, il était difficile de la retirer ou de la détruire. Riche document d'histoire, le modillon est un langage (nombreux au Moyen-Age, ne savent pas lire), véritable art populaire, témoignant aussi bien des préoccupations de la vie courante que de la recherche du chemin du salut.