Le Laurier. Retour Retour
Le laurier est le symbole d'Apollon. Daphné nymphe de la mythologie grecque fut le premier amour d'Apollon. Fuyant et allant être rattrapée après une longue poursuite d'Apollon, le père de Daphné, le dieu fleuve Pénée, la métamorphosa en laurier. Dès lors, Apollon en fit son arbre et le consacra aux triomphes, aux chants et aux poèmes. Chez les Grecs et les Romains anciens, l'usage s'était établi de couronner de laurier les poètes et les vainqueurs. Au Moyen Âge aussi, on couronnait de laurier les savants distingués dans les universités. Dans les écoles de médecine, la couronne dont on entourait la tête des jeunes docteurs était faite de rameaux feuillés de laurier avec des baies, d'où le nom "baccalauréat" (bacca laurea : baie de laurier) donné encore de nos jours en France au diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires. Le laurier est toujours un symbole de paix. Il procède de bonnes vertus thérapeutiques. Digestif (facilite la digestion en aidant le travail de l'estomac). Expectorant (facilite l'évacuation du mucus qui encombre la trachée et les bronches). Stimulant (augmente l'activité et la vitalité en excitant les systèmes vasculaires et nerveux En cuisine, le laurier est utilisé en cuisine comme condiment, ses feuilles sont utilisées pour leur arôme.