Les Tableaux Retour Table Cinéscénie Retour Table Cinéscénie
GIRARDET (Jules) Né à Versailles en 1856, mort à Versailles en 1946. Elève de Cabanel à l'Ecole des Beaux-Arts. Peintre d'histoire. Peint des scènes de l'Ouest insurgé. Participe au Salon à plusieurs reprises. Louis Marie de Salgues, Marquis de Lescure : né en 1766 à Paris. Il se retire près de Bressuire dans son château de Boismé. Il ne prend pas part aux premiers soulèvements de 1793, mais il est emprisonné à Bressuire par les Républicains. Les insurgés parviennent à le libérer et il devient l'un de leurs chefs. Le 15 octobre 1793, il est grièvement blessé et meurt près de Fougères le 3 novembre de la même année. L'oeuvre représente le passage de la Loire par les Vendéens le 18 octobre 1793. La traversée se fait au niveau de Saint-Florent-le-Vieil. Lescure figure parmi les blessés. Il est allongé dans une barque qui occupe la majeure partie de la toile. La tête est ceinte d'un linge, dont la blancheur (conjuguée à celle de l'oreiller) et la place au centre de la composition retiennent immédiatement l'attention. Dans la barque, outre le passeur, sont également installés un couple de Vendéens et deux jeunes enfants. La foule qui se tient sur la rive contraste avec le vaste espace presque vide de la Loire, à droite. L'artiste a par ailleurs mis en valeur non seulement l'immensité de cette troupe, mais aussi sa diversité. Des soldats armés cotoyent femmes et enfants, des chevaux et des charrettes parsèment cette foule qui se déplace à pied dans sa grande majorité. Girardet a animé la scène en suggérant que toutes ces personnes sont témoins d'une scène à laquelle le spectateur n'est pas convié. En effet, presque tous les regards, y compris celui de Lescure, donc du héros, convergent vers un point situé en bas à gauche du tableau. On peut supposer que tous regardent en direction des troupes républicaines. Ce procédé confère une remarquable tension à la scène.