Secret de la Lance. Retour Retour
Etymologie : Espagnole - "cimera" ; italien - "cimiero" ; latin - "cimeria", "cimerium", dans des textes du XIVe siècle. L'usage du CIMIER date de l'antiquité et à servi de fondement à plusieurs fables de la mythologie. Homère, Virgile, le Tasse et l'Arioste, ont fait dans leurs poèmes la description de plusieurs CIMIERS. Le cimier est un ornement, décoré de manière élaborée, par des têtes et cols d'animaux (licorne), des bustes ou membres issants (animal tel que : lion, aigle semblant sortir d'une pièce), des ailes (demi-volée ou vol), des cornes ou des monstres chimériques, surmontant un casque ou un heaume destiné à frapper les imaginations des spectateurs avant l'entrée en tournoi. Le cimier est une marque commune à toute une famille et a une fonction militaire. Pièces constitutive des casques de cavalerie, il sert à grandir la silhouette de son porteur pour mieux impressionner son adversaire. Le cimier a été abandonné après le XVIe siècle, mais a survécu comme élément décoratif des armoiries.