Le Camail. Retour Retour
Le camail est une cagoule de mailles qui vient du vieux français "cap mail" (racine Du latin caput "tête" et macula "maille"), c'est-à-dire tête de mailles. Originellement armure de tête en tissu de mailles, le camail est devenu, pour les évêques, les chanoines et certains dignitaires ecclésiastiques, le vêtement recouvrant les épaules, les bras et la poitrine jusqu'à la ceinture, lors des offices solennels auxquels ils assistent. L'invention des cottes de mailles s'attribue aux celtes, en l'an 300 a.v. J.C. et jusqu'au XIVème siècle étaient les armures principales des soldats. A l'époque carolingienne, il est fait de peau. Ensuite, il fait souvent partir du XIIè siècle) partie intégrante du haubert (robe masculine médiévale) de mailles. C'est à partir de la fin du XIIIe siècle qu'il deviendra indépendant du haubert. Il protégeait la tête, le cou ainsi que le haut de la poitrine et du dos. Descendant sur les épaules, déjà couvertes par le haubert, il constituait un second niveau de protection particulièrement utile lors des combats, car le risque était grand de voir le taillant d'une épée glisser sur le casque et briser les clavicules. Les camails d'armures ne protégeaient pas contre les objets pointus comme les flèches, mais, pour le chevalier médiéval, c'était une forme de protection très nécessaire, même après l'arrivée de l'armure métallique. Au fur et à mesure que le monde des armures changeait, la cotte commençait à avoir un rôle secondaire, mais pas moins important dans la défense. Jusqu'à qu'au XVème siècle, elle s'employait strictement pour être portée en- dessous de l'armure. La cotte offrait une série d'avantages : la flexibilité, la fabrication et la réparation était relativement facile et son coût ne supposait pas de grands investissements d'argent. Le camail d'armure s'unifie au casque normalement avec des lacets en cuir et des petites attaches connues comme vervelles. Les camails étaient inconfortables et lourds. Ce n'est que durant le XVème siècle avec l'arrivée des armures plates (plaques) que le camail disparait progressivement. Un camail peut posséder 3000 anneaux et peser de 2kgs à 25 kg selon les modèles.