Cité Médiévale. Retour Retour
.
La Cité Médiévale, un des villages emblématiques du Puy du Fou, accueille, entre deux spectacles, les visiteurs en quête d'authenticité dans ses ruelles étroites et les échoppes des artisans d'art. Franchissez l'enceinte fortifiée de la "Cité Médiévale" et laissez-vous transporter au cœur du Moyen-Âge où les artisans font revivre leurs savoir-faire perdus ! Dès votre passage de la porte Nord, dite de Fontbel, découvrirez les bruits, les senteurs et les métiers d'une autre époque. Laissez-vous surprendre par cette reconstitution historique saisissante. Elaborée en partenariat avec les Architectes des Bâtiments de France, elle présente aux visiteurs des éléments architecturaux compris entre le XIème et le XVème siècle. Alors, entre-deux spectacles, venez flâner dans ses ruelles et prenez le temps d'observer la cité. Ses maisons construites sous le modèle dites de Cluny, son église en pierre mi-XIème siècle, sa croix du XIIIème siècle (copie de la croix d'Apremont). Certains détails nous rappellent que le spectacle du "Secret de la lance" est proche. Qui n'a pas rêvé de découvrir une cité médiévale restée telle qu'elle était au XVème siècle, intacte, sans bitume, sans "mobilier urbain", fils électriques ou devantures modernes ? Elle existe. Nous vous invitons à la découvrir. Bordé à l'ouest par l'Océan Atlantique, nous sommes dans le bocage vendéen. Zone de contact située entre le Massif armoricain et le Bassin aquitain. Cette région, aux aspects contrastés l'équilibre fragile entre l'homme, la terre et l'eau semble parfois compromis, est connue historiquement par les guerres de Vendée en 1793. Elle abrite essentiellement des ormes, des chênes, quelques châtaigniers et parfois des hêtres, le plus souvent en buttes. C'est ainsi que se dresse la "Colline du hêtre" plus connue sous le nom du Puy du Fou, (du latin podium), surmontée de fouteaux (nom commun du hêtre). Le Puy du Fou se trouve en Poitou, plus précisément en Vendée situé entre le mont des Alouettes et Saint-Laurent-sur-Sèvre, et comporte une large partie dédiée à l'époque médiévale. Créé en 1977 par Philippe de Villiers, ce site (avec la Cinéscénie) a acquis aujourd'hui une très bonne réputation mondiale grâce à l'enthousiasme et à la passion des habitants du "pays Puyfolais". Mais revenons à la Cité Médiévale…. A l'origine, il n'y avait rien sur l'emplacement. Pour la réalisation de ce chantier gigantesque, de multiples éléments de granit ont été récupérés sur des chantiers de démolitions. Elle est bien protégée par une vaste nappe d'eau et une enceinte munie de deux portes fortifiées. Nous sommes au XVème siècle et cette cité est marquée par le poids du temps. Sa petite église, romane, a été légèrement remaniée à l'époque gothique, son porche est de la fin du XIIème siècle. De cette époque, il ne reste plus qu'une maison et c'est la maison romane du XIIème siècle qui est maintenant tronquée. Les maisons ont été reconstruites au fil des générations. L'une d'elles remonte au XIIIème siècle mais la plupart sont plus récentes, de la première moitié du XVème siècle. Cette cité médiévale a été édifiée en dix mois, de juin 1994 à mars 1995. Au total, une centaine d'ouvriers a travaillé sur ce chantier. Elle a été conçue et réalisée dans le cadre du Grand Parc du Puy du Fou. Certains feront la fine bouche en la qualifiant de décor de théâtre d'un parc de loisirs. Mais sur le terrain, le constat est tout autre. Cette réalisation est exemplaire. Il s'agit de la reconstitution fidèle d'une bourgade de la fin du Moyen Age telle qu'elle pouvait être à cette époque, marquée par les remaniements successifs et la marque du temps. Elle est le fruit du travail commun d'équipes du grand parc et d'architectes des monuments historiques de France. Les matériaux sont anciens, ils ont été récupérés et sont marqués par la patine du temps : vieilles pierres, poutres provenant d'anciennes granges, cheminées et lauzes anciennes. Les finitions sont dans le même esprit, les enduits sont fatigués par le temps. L'aspect est plus vrai qu'un site d'époque fraîchement restauré. Quant au sérieux scientifique de cette réalisation, l'architecture des bâtiments est un bon catalogue de ce qu'on connaît des constructions urbaines de cette époque. Un circuit dans les étages des maisons bordant l'enceinte, nous conduit dans des intérieurs reconstitués (occupés par des artisans). Le mobilier a été reconstitué tel qu'il était au début du XVème siècle d'après les tableaux et les miniatures de cette époque. Cette visite nous permet d'entrer de plain pied dans la vie quotidienne du début du XVème siècle.