L’architecture romane et la chapelle. Retour Retour
L'architecture romane est caractérisée essentiellement par des constructions massives, de petite hauteur, avec la présence de voûtes en pierre, ouvertures étroites et arrondies (partie supérieure en demi-cercle). Les clochers sont souvent carrés ou polygonaux et peu pointus. On y trouve de nombreuses sculptures (sur les chapitaux, tympans....). Le tympan est la surface verticale d'un fronton remplissant le carré délimité par les corniches. C'est aussi la partie verticale d'un portail, comprise entre le linteau et un arc ou une voûte d'ogive. Il est surmonté par des archivoltes (Ensemble des ornements, sculptures soulignant les contours supérieurs et inférieurs des voussoirs (pierre de taille en forme de coin ou de pyramide tronquée formant l'arc, ou le cintre d'une voûte)). La partie la plus ancienne de la Cité Médiévale est la crypte de la chapelle, dont les éléments datent du VIème ou VIIIème siècle. Construite sur une source, elle est supposée être un lieu de culte païen qui aurait ensuite été christianisé. Dans cette chapelle, on trouve différents éléments caractéristiques de l'époque médiévale. La façade datant du début du XIIème siècle. Les peintures de la nef (datant de 1147) relatent les prêches pour la croisade de Saint Bernard. Ces peintures ont été réalisées par les templiers des "Halâtes" à Apremont. Le chœur reconstruit au XIIIème siècle, voûte angevine ou dite "Plantagenêt". Les vitraux du XIIIème siècle, reprenant la scène de la passion. Les peintures du Chœur au XIVème siècle, représentant les quatre évangélistes sous leur forme symbolique (l'ange, l'aigle, le bœuf et le lion). Le meuble d'Obazine (en référence Saint Étienne d'Obazine vers l'an 1085 fondateur et premier abbé de l'abbaye d'Obazine) situé dans la sacristie, compte parmi les plus anciens meubles français.