Signe du Triomphe. Retour Retour
L'aigle est un animal présent dans de nombreuses mythologies. On le retrouve aussi bien chez les Grecs que chez les Aztèques, en Scandinavie qu'au Japon. Peu de symboles représentent Rome avec autant de puissance que l'aigle. L'aigle fut utilisé pour la première fois comme insigne par Marius (l'oncle de Jules César) entre -105 et -101 dans sa lutte contre les Teutons près de Marseille. Perché au sommet de l'étendard légionnaire, les ailes déployées, cet oiseau de chasse féroce représente la durée de l'Empire romain. L'Aquila (lat. pour aigle) était le standard militaire le plus prestigieux des légions romaines et se tenait dans la plus grande vénération. En or ou en argent, elle était l'enseigne d'une légion (6000 hommes). La récupération d'Aquilae par l'ennemi était saluée comme une victoire majeure. Considéré comme la l'humiliation ultime, les Romains se donnaient beaucoup de mal pour le récupérer. Dans la mythologie romaine, l'aigle (symbole de Zeus puis de Jupiter), patron de Rome, est le messager personnel de Jupiter. Pendant que Jupiter contrôle le ciel, Rome dominerait le monde grâce à leurs aigles et leur culture. L'Aquila est souvent désigné comme l'âme de la légion et indique la voie à suivre, en marche comme au combat. Les légionnaires lui vouent d'ailleurs un véritable culte. Tacite appelle les aigles les "véritables divinités des Légions." Quand il n'est pas porté sur le champ de bataille, il est conservé dans le camp, sous une tente tenant lieu de temple, et comprenant souvent un autel dédié à Mars. Lorsque l'Empereur Constantin se convertit au christianisme, il conserve l'aigle comme symbole de la légion romaine, mais remplace la représentation de l'Empereur par celle d'un emblème symbolisant le Christ (la croix). Mais l'utilisation de l'aigle en tant que symbole ne s'est pas arrêtée après la chute de l'Empire romain. L'aigle resta symbole de l'Empire Romain et tous les empires ayant cherchés à le reconstituer ont adoptés l'aigle comme symbole (notamment l'Empire Byzantin et le Saint Empire Romain Germanique). On ne saurait passer sous silence la symbolique de l'aigle dans la religion chrétienne. Il est aussi la représentation de Saint-Jean l'évangéliste. Aucun aigle légionnaire n'a survécu. Cependant, d'autres aigles romains, symbolisant la domination impériale ou utilisés comme emblèmes funéraires, ont été découverts. L'aigle est certainement le symbole napoléonien le plus connu depuis 1804, symbole de l'empire français et/ou la présence de Napoléon. Quand il a une double tête : c'est l'aigle des empereurs d'Autriche ou de Russie.