Bourg 1900. Retour Retour
L'origine du mot "affiche" remonte au terme de l'allemand du Moyen-Âge « Placke », qui signifie tache, région, devenu dans un premier temps "plaque" (plat, petit panneau), en français, pour prendre plus tard la forme moderne de « placard » (affichage). Dans d'autres langues, les concepts modernes qui traduisent ce terme (anglais: "poster" ou "billboard", italien: "avviso", "cartello" ou "manifesto") ont chacun une origine différente. L'époque de naissance de l'affiche est controversée. On trouve jusque dans les différentes cultures de l'Antiquité des recommandations ou exhortations en faveur de marchandises et de prestations ainsi que des appels officiels lancés par les autorités. La duplication, l'une des principales caractéristiques techniques de l'affiche, n'est rendue possible qu'en 1440 avec la découverte de l'imprimerie par Gutenberg (Mayence, 1397-1468). C'est alors le début de la montée en puissance de l'affiche, de conception généralement typographique, utilisée surtout, parallèlement à la publication d'avis officiels, pour les annonces de promoteurs du monde du divertissement et du spectacle.
L'Affiche naquit au XVème siècle grâce à l'invention de l'imprimerie. La plus ancienne affiche "placardée" (car son ancêtre, écrit à la main, s'appelait un "placard") en France date de 1482 et annonçait le "Pardon de Notre-Dame de Reims". L'affiche devint un art au XIXème siècle, illustrant notamment des spectacles avec Toulouse-Lautrec, puis un média de communication et de vente au XXème siècle avec la publicité.