Histoire du Puy du Fou. Retour Retour
Ce château se situe au cœur du haut pays, dans une région vallonnée et verte, non loin du bourg des Epesses. Un premier château fut édifié au II° siècle (emplacement du spectacle du Bal des Oiseaux Fantômes), dont des fouilles récentes ont révélé l'emplacement exact, est détruit par les Anglais dans le premier quart du XVè siècle. Le donjon est l'un des seuls vestiges de la forteresse encore visible. Guy II du Puy du Fou, Seigneur du lieu, reconstruit son château à un endroit plus favorable. Cent ans plus tard, François II et Catherine de Laval songent à la restauration et à la transformation du Puy du Fou. A la tête d'une immense fortune, les jeunes époux font de fréquents séjours à la cour de France. Ils y côtoient de nombreux architectes et artistes, arrivés d'Italie avec les rois de France. En 1540 débute la construction du grand corps de logis de plus de 65 mètres de long face à l'entrée. Catherine de la Rochefoucauld, veuve, construit le Grand degré. Leurs enfants, René 1er du Puy du Fou et Catherine de la Rochefoucauld, achèvent la construction par l'édification de la grande loggia et de la galerie à arcades de 58 mètres de long. Le château sera vendu en 1659 à Claude Boislève, baron d'Oulmes. En 1794, le château est incendié par les colonnes infernales de Turreau. Avant cette destruction, on y pénètre par une petite loggia composée de deux arcades de granit. Le rez de chaussée dresse ses fines colonnades ioniques, tandis qu'à l'étage les colonnes sont corinthiennes. Ce bel escalier vouté de caissons sculptés facilite l'accès aussi bien au sous- sol qu'aux étages supérieurs. Tout en granit, avec une rampe incorporée dans les murs, il est d'une architecture somptueuse. En 1977, le département de la Vendée, acheta le château et le conseil régional décida d'entreprendre sa restauration. Le château devint la toile de fond du spectacle principal "La Cinéscénie" grâce à l'association.