Bal des Oiseaux Fantômes. Retour Retour
Construit vers 1100 et détruit en 1430 par les anglais, les ruines du vieux château offre un décor mystérieux. Aurore, la princesse endormie, s'éveille et retrouve ses buses, faucons, milans noirs... Des dizaines de rapaces s'envolent formant un ballet céleste unique. L'Académie de Fauconnerie du Puy du Fou vous présente "Le Bal des Oiseaux Fantômes". La fauconnerie est devenue l'un des fleurons mondiaux des centres spécialisés en rapaces. Revivez la magie du mythique spectacle de Fauconnerie du Puy du Fou "Le Bal des Oiseaux Fantômes" à travers la bande annonce de ce ballet aérien majestueux. Aliénor se réveille dans les ruines du vieux château et ses souvenirs font surgir les faucons, les hiboux, les aigles et les vautours qui vous frôlent de leurs ailes géantes. Vous n'oublierez jamais le grand ballet des milans, pélicans, cigognes et marabouts... Un spectacle unique au monde joué jusqu'à 5 fois par jour ! La fauconnerie semble trouver son origine sur les hauts plateaux d'Asie Centrale, dans des régions où, maintenant encore, se rencontre la plus grande concentration naturelle d'oiseaux de proie aptes à être dressés. Les Kirghizes, nomades et chasseurs, pourraient avoir été jadis les premiers fauconniers. La documentation la plus ancienne que nous possédons sur la fauconnerie date de... 35 siècles. Le monde antique grec et latin a connaissance de cet art sans le pratiquer. Une plaque de ceinturon gallo-romain évoque la chasse au vol. Au temps des châteaux forts, les aigles, faucons, vautours et milans dansent dans le ciel, rasent le public et plongent sur les bras des maîtres fauconniers qui orchestrent ce ballet envoûtant. Le Grand Parc abrite l'un des fleurons mondiaux des centres spécialisés en rapaces : l'Académie de Fauconnerie du Puy du Fou. Cette académie élève 500 oiseaux de 80 espèces différentes et donne environ 80 naissances par an. À ce titre, l'Académie de Fauconnerie participe à de nombreux programmes européens d'élevage et de conservation de la nature qui aboutissent régulièrement à la réintroduction d'oiseaux dans leur milieu naturel. L'Académie de Fauconnerie contribue ainsi activement à la préservation d'espèces menacées ou en voie de disparition et est la seule structure de formation de soigneurs de rapaces en France. Cette formation nécessite cinq à sept ans d'études et de pratique. Durant le spectacle, les oiseaux connaissent leur rôle par cœur. Ils sont "timés" à la seconde près, mais sans oublier que ce sont des animaux sauvages et que des impondérables existent. En effet, chez les rapaces, nous ne parlons pas de dressage. Il n'y a jamais de réprimande entre l'homme et l'oiseau. Mais nous parlons d'affaitage, mot tiré du vieux français signifiant "monter au faît", au sommet de ce que l'on peut attendre de l'oiseau. Dans le cadre du spectacle, le but est de les faire revenir vers leur dresseur, de leur permettre surtout de se présenter sous leur plus bel atout ; Le vol. Saviez-vous qu'au spectacle des "Oiseaux Fantômes", vous ne voyez que 5 % du travail des fauconniers. Les 95 % restant sont répartit aux soins, reproduction, préservation des espèces, répétition et amour des oiseaux. Je pense que nous devons aussi penser au 95 % de l'invisible spectacle.