Les Armoirie du Puy du Fou….
Les armoiries du Puy du Fou se voient partout aux Epesses, tant au château du Puy du Fou qu'à l'église paroissiale et à la chapelle Saint-Jean. Elles sont connues de tous et se lisent ainsi : De gueules (rouge) à trois mascles (losanges évidés) d'argent, posées deux en chef et une en pointe. Ces armoiries semblent signifier que les Puy du Fou n'ont pas été avare de leur sang, qu'ils l'ont versé généreusement sur nombre de champs de bataille, tant et tant que leur bouclier en a été couvert de coups (de gueules) ; qu'ils ont reçu plus d'une blessure dans les combats et leur bouclier plus d'une entaille. Ce que signifient, à proprement parler, les mascles qui meublent leur blason (mascle, du latin, macula, tache, déchirure, entaille, blessure). Ces armoiries étaient jadis timbrées d'un casque, dont le cimier s'ornait d'une "mélusine" pour la raison que voici : "L'estime que les Seigneurs du Puy du Fou ont fait de leurs alliances par mariages avec la Maison de Lusignan leur a fait adopter pour cimier une Mélusine". Les Puy du Fou ne sont pas les seuls à avoir arboré ce singulier cimier. Plusieurs autres familles du Poitou en ont fait autant, sans beaucoup plus de raisons peut-être ! Dans les derniers temps, au XVIIème siècle, ce cimier se composait d'un aigle en vol, posé sur un casque de marquis sommé de la couronne comtale. Cet aigle portait au bec la bannière des Puy du Fou. Quant aux supports, ceux-ci sont tantôt des aigles, parfois des léopards, mais le plus souvent des anges que, dans ce cas, on appelle des tenants. Ces anges portent la cotte d'armes aux armoiries des Puy du Fou : "Pour marque de leur dévotion et de la confiance qu'ils (les Puy du Fou) ont en leur protection".
Retour Retour